Accueil / Documents / Articles de presse / Correspondance des Amateurs Musiciens, 23 juillet 1803 [prix de Rome]

Imprimer le contenu de la page

Correspondance des Amateurs Musiciens, 23 juillet 1803 [prix de Rome]

GRAND PRIX de composition musicale. Le gouvernement ayant ajouté aux encouragements donnés aux arts, un grand prix de composition musicale qui procurera au compositeur couronné, l’avantage inappréciable d’être envoyé et entretenu pendant cinq ans en Italie aux frais de la République, la classe des Beaux-arts de l’Institut national, chargée de décerner les grands prix de peinture, sculpture, architecture, gravure, et de composition musicale, ouvrira le premier fructidor prochain, un concours pour ce dernier prix. Les conditions du concours sont d’être François ou naturalisé, et de n’avoir pas plus de trente ans. Les concurrens se feront inscrire au secrétariat de l’Institut national, du 1er au 20 thermidor. Le premier fructidor, ils seront examinés sur la marche et la théorie des accords, pour savoir s’ils sont admissibles au concours. Du 2 au 25 fructidor, ils concourront sur le contrepoint, la fugue et une scène dramatique composée d’un récitatif obligé, d’un cantabile, suivi d’un récitatif simple, et terminé par un air de mouvement d’un caractère prononcé. Si le prix est décerné, il sera exécuté dans la séance publique de la classe des Beaux-arts de l’Institut national. 

    Thème - 1
  • Le prix de Rome