Accueil / Documents / Articles de presse / Journal des théâtres, 9 octobre 1820, p. 3 [séance publique de l’Institut]

Imprimer le contenu de la page

Journal des théâtres, 9 octobre 1820, p. 3 [séance publique de l’Institut]

Grand prix de composition musicale. Premier : M. Leborne, âgé de 22 ans, élève de M. Chérubini. Deuxième : M. Rifault, âgé de 21 ans, élève de M. Berton. Mention honorable : M. Barbereau, âgé de 21 ans, élève de M. Reicha. Les paroles de la cantate que les concurrens ont eu à mettre en musique sont de M. Vieillard. Sans doute il faut attribuer au poëte le froid excessif que M. Leborne a répandu sur toute sa composition. La couleur tragique se fait remarquer dans quelques parties de cette cantate, qui a été fort bien exécutée ainsi que nous l'avons annoncée hier ; mais nous n'avons pas entendu une phrase gracieuse, ou une phrase de sentiment. Le récitatif nous a paru bien écrit, le cantabile commun et l'air de mouvement assez heureusement déclamé. Ce morceau, en général, ne s'élève guère au-dessus du médiocre ; mais encore une fois, nous pensons qu'il faut en accuser M. Vieillard. Il est à regretter qu'au lieu de la symphonie de M. de Lacépède on n'ait pas exécuté la scène de l'élève qui a remporté le second prix de composition ; la comparaison aurait été intéressante pour le public. Cette marche est suivie quand il y a deux premiers grands prix, rien ne s'oppose à ce qu'il soit procédé de même quand il n'y a qu'un premier et un second grands prix. Les amateurs verraient avec plaisir que l'Académie prît ce parti ; juge en première instance, elle ne manquerait pas de voir ses arrêts confirmés par le public, si ses arrêts étaient conformes au goût et à la justice ; il est vrai que quand l'esprit de coterie les aurait dictés, l'infirmation serait pour le noble aréopage un reproche sanglant ; mais ce reproche, le tribunal craindrait de l'encourir et toutes les distributions de prix seraient faites avec cette impartialité qui devrait toujours caractériser une réunion d'hommes éclairés et nécessairement à l'abri de toutes influences par le rang qu'ils occupent dans le monde savant […]. (A.J.)

    Personnes - 2
  • LE BORNE, Aimé (1797-1866)
  • RIFAUT, Victor-Étienne (1799-1838)
  • Thème - 1
  • Prix de Rome – Concours de composition musicale