Accueil / Documents / Articles de presse / L’Art musical, 15 novembre 1885 [séance publique de l’Institut]

Imprimer le contenu de la page

L’Art musical, 15 novembre 1885 [séance publique de l’Institut]

Le jour même où paraissait notre précédent numéro, avait lieu la grande séance annuelle de l’Institut de France. Quoique nous arrivions bien tard pour en parler, disons-en quelques mots. On a entendu une ouverture de M. Georges Hüe qui est habilement développée, remarquable par les idées et d’un grand effet. Nous l’avions déjà appréciée au Conservatoire, dans une séance officielle donnée au printemps. On a entendu ensuite Endymion, la cantate qui valu le prix de Rome à M. Leroux au dernier concours. De cette cantate aussi nous avons déjà parlé. Son exécution à l’Institut a confirmé l’excellente impression produite en juillet ; c’est une œuvre assez mélodique et originale dont le sentiment est juste et qu’une orchestration des plus intéressantes fait juger mieux encore. Mme Salla, MM. Bouhy et Muratet ont chanté en artistes de premier ordre la cantate de M. Leroux. Le succès obtenu a pu flatter l’amour-propre du jeune compositeur, dont on attend avec confiance le premier envoi de Rome.

A. HELER.

    Personnes - 2
  • HÜE, Georges (1858-1948)
  • LEROUX, Xavier (1863-1919)
  • Thèmes - 2
  • Prix de Rome – Concours de composition musicale
  • Prix de Rome – Les envois de Rome
  • Livret - 1
  • Endymion (Lucien Augé de Lassus)