Accueil / Documents / Articles de presse / La France musicale, 11 octobre 1840 [Loyse de Montfort de Bazin]

Imprimer le contenu de la page

La France musicale, 11 octobre 1840 [Loyse de Montfort de Bazin]

À l’Opéra, on a exécuté cette semaine la grande scène lyrique de M. Bazin couronnée par l’Institut. Le poème de MM. Deschamps et Emilien Paccini a supporté sans encombre l’épreuve terrible de la représentation scénique ; les acteurs y ont ajouté un trio qui fait de cette scène un acte d’opéra, moins les chœurs. A l’Académie Royale de musique, l’œuvre de M. Bazin n’a pas fait moins de plaisir qu’à l’Institut. Nous ne reviendrons pas sur cette composition que toute la presse a accueillie par un concert d’éloges ; elle est jugée et bien jugée, c’est un succès qui fait le plus grand honneur au jeune lauréat, mais qui grève son avenir d’une dette sacrée. Déjà dans le trio, composé pour l’Opéra, il y a un très grand progrès ; son orchestration a plus de puissance et sa mélodie est mieux soutenue ; qu’il persévère dans cette voie, et il acquerra de nouveaux droits à la sympathie du public. La scène de M. Bazin s’appelle Loyse de Monfort. On dirait que le rôle de Loyse a été écrit expressément pour Mme Stoltz ; sa voix énergique et vibrante s’y déploie avec une force d’expression étonnante. Elle a été fort bien secondée par Dérivis ; Mario était, dit-on, malade, et de plus il ne savait que très imparfaitement son rôle. Il a pris sa revanche à la seconde représentation.

ESCUDIER.

    Personne - 1
  • BAZIN, François (1816-1878)
  • Œuvre - 1
  • Loÿse de Montfort (Deschamps & Pacini / Bazin)
  • Thème - 1
  • Prix de Rome – Concours de composition musicale
  • Livret - 1
  • Loyse de Montfort (Émile Deschamps)