Accueil / Documents / Articles de presse / Le Ménestrel, 26 octobre 1884 [séance publique de l’Institut]

Imprimer le contenu de la page

Le Ménestrel, 26 octobre 1884 [séance publique de l’Institut]

La grande séance annuelle de l’Académie des Beaux-Arts a eu lieu à l’Institut, le samedi 18 octobre, sous la présidence de M. Eugène Guillaume, le statuaire justement renommé. Après l’exécution d’une ouverture de M. Broutin, pensionnaire de Rome, M. Guillaume a pris la parole pour retracer, en excellents termes, la carrière des académiciens morts dans l’année ; il a particulièrement exprimé des pensées touchantes en parlant de la vie, des travaux et des souffrances de Victor Massé. Après ce discours, vivement applaudi, le président procède à la distribution des grands prix des concours de peinture, de sculpture, d’architecture, de gravure et de musique, aussi bien que des prix des fondations généreuses dont l’Académie a été instituée la dispensatrice. Parmi ces derniers, nous mentionnerons le prix de Trémont (2000 francs), partagé entre deux sculpteurs, MM. Hannaux et Lefèvre, et un musicien, M. Boisselot ; le prix Chartier, pour la musique de chambre (500 francs), décerné à M. Charles Lefebvre ; le prix Monbinne (1500 francs), attribué à M. Léo Delibes pour sa partition de Lakmé. La proclamation des prix est suivie de la lecture d’une remarquable notice de M. le vicomte Henri Delaborde, secrétaire perpétuel, sur M. Henri Reber, le compositeur trop oublié du Père Gaillard et des Papillotes de M. Benoist, et la séance se termine par l’exécution de la cantate l’Enfant prodigue, paroles de M. Edmond Guinaud, qui a valu cette année le grand prix de Rome à M. Debussy, élève de M. Ernest Guiraud.

    Personnes - 2
  • BROUTIN, Clément (1851-1889)
  • DEBUSSY, Claude (1862-1918)
  • Œuvre - 1
  • Enfant prodigue, L’ (Guinand / Debussy)
  • Thèmes - 2
  • Prix de Rome – Concours de composition musicale
  • Prix de Rome – Les envois de Rome
  • Livret - 1
  • Enfant prodigue, L’ (Édouard Guinand)