Accueil / Documents / Articles de presse / Le Ménestrel, 3 juillet 1898 [prix de Rome]

Imprimer le contenu de la page

Le Ménestrel, 3 juillet 1898 [prix de Rome]

Nous avons fait connaître les diverses et singulières péripéties du concours de Rome, lesquelles étaient bien de nature à troubler l’esprit des juges de ce concours. Il paraît que les membres de la section de musique de l’Académie des beaux-arts, juges en première instance, auraient été volontiers enclins à écarter délibérément de l’épreuve les trois concurrents qui n’avaient pu terminer complètement leur travail, c’est-à-dire MM. Schmidt, Kunc et Crocé-Spinelli. Or, comme nous l’avons déjà fait remarquer, la situation devenait ainsi singulière, le concours ne réunissant justement cette année, par extraordinaire, que quatre combattants, et le dernier d’entre eux, M. Edmond Malherbe, se trouvant alors être le seul dans les conditions normales du concours. Mais l’Académie réunie a décidé que, par le fait seul d’avoir pris part à celui-ci, aucun des concurrents ne pouvait se dérober à ses conséquences possibles, et que les quatre cantates, achevées ou non, seraient exécutées devant elle dans l’état où leurs auteurs les avaient dû laisser. Voici quels étaient les interprètes des jeunes concurrents. Pour M. Malherbe : Mlle Grandjean, MM. Mondaud et Nivette. Pour M. Kunc ; Mlle Baldocchi, MM. Sizes et Vieuille. Pour M. Crocé-Spinelli : Mlle Jenny Passama, MM. Beyle et Béchard. Pour M. Schmitt : Mme Dumont, MM. Engel et Daraux. Hier samedi, dans la journée, l’Académie a rendu son jugement comme suit : Second prix : M. Edmond Malherbe, élève de MM. Massenet et Fauré. MM. Crocé-Spinelli, Schmitt et Kunc ont été mis hors concours.

    Personnes - 4
  • CROCE-SPINELLI, Bernard  (1871-1932)
  • KUNC, Aymé (1877-1958)
  • MALHERBE, Edmond (1870-1963)
  • SCHMITT, Florent (1870-1958)
  • Thème - 1
  • Prix de Rome – Concours de composition musicale
  • Livret - 1
  • Radegonde (Paul Collin)