Accueil / Documents / Articles de presse / Le Ménestrel, 7 novembre 1886 [séance publique de l’Institut]

Imprimer le contenu de la page

Le Ménestrel, 7 novembre 1886 [séance publique de l’Institut]

L’Académie des beaux-arts a donné l’autre semaine sa séance publique annuelle. Dans le programme étaient comprises l’exécution d’une ouverture de M. G. Pierné, pensionnaire de l’Académie de France, et celle de la cantate qui a valu cette année à M. Savard le premier grand prix de Rome. L’ouverture de M. Pierné, claire et bien construite, habilement instrumentée, a produit une excellente impression sur l’auditoire, qui l’a justement applaudie. Ce n’est peut-être pas par une excessive clarté que brille la scène lyrique de M. Savard, dont les développements sont peut-être un peu laborieux, dont l’harmonie manque parfois de franchise à force d’être cherchée. Deux morceaux néanmoins, le trio et l’hymne, ont fait plaisir, et les interprètes du jeune compositeur, Mlle Leroux, MM. Vergnet et Auguez, ont obtenu un vrai succès. – Dans cette séance, l’Académie a non seulement distribué les prix de Rome, mais décerné les divers prix dont les fondateurs l’ont faite la dispensatrice.

    Personnes - 2
  • PIERNÉ, Gabriel (1863-1937)
  • SAVARD, Augustin (1861-1942)
  • Thèmes - 2
  • Prix de Rome – Concours de composition musicale
  • Prix de Rome – Les envois de Rome
  • Livret - 1
  • Vision de Saül, La (Eugène Adenis)