Accueil / Œuvres / Promised Land op. 140, The (Klein & Saint-Saëns / Saint-Saëns)

Imprimer le contenu de la page

Promised Land op. 140, The (Klein & Saint-Saëns / Saint-Saëns)

Date

1913.9.11

Description

Oratorio en trois parties pour solistes (soprano, contralto, ténor, baryton, basse), chœurs et orchestre, créé au Three Choirs Festival de Gloucester. Dédié à la reine Alexandra, épouse d’Edouard VII, roi du Royaume-Uni.

Texte

Dernier des quatre oratorios de Saint-Saëns, The Promised Land, créé le 11 septembre 1913 à Gloucester sous la baguette du compositeur, signe l’aboutissement d’une rencontre, des années auparavant, entre le librettiste Hermann Klein et Saint-Saëns. Tous deux avaient nourri dès 1887 l’idée d’une telle collaboration, mais celle-ci avait été mise de côté jusqu’à ce que le musicien reprenne le projet à l’hiver 1912. S’ouvrant sur un prélude majestueux dominé par les bois et les cuivres, l’oratorio se compose de trois parties dont chacune se décline en une succession de numéros pour solistes ou pour chœur. Dans la première partie, Moïse conduit les Israélites dans le désert et, par la grâce de Dieu, fait jaillir d’un rocher l’eau qui étanche la soif de son peuple : « Behold, he smote the rock » clame le chœur avant qu’un trio de solistes (soprano, contralto et ténor) le rejoigne pour louer la toute-puissance de Dieu. La deuxième partie évoque les doutes du peuple en exode et les prières de Moïse et Aaron ; elle se clôt sur un mélodieux et solennel « Song of Moses » pour baryton soliste et chœur, rythmé par les pizzicati des cordes. Dans la troisième partie, la mort de Moïse est annoncée par un solo de ténor « So Moses, the servant of the Lord, died », auquel s’enchaîne une déploration du chœur et un quatuor final rendant un dernier hommage à Dieu. Saint-Saëns reconnaît quelque obscurité au livret en prose que Klein a tiré entièrement de la Bible, et confie, en 1916 : « Le langage biblique est souvent mystérieux, et ce mystère est un de ses charmes ». Une version en français de l’oratorio a été donnée au théâtre des Champs-Élysées le 20 février 1916 et une autre en allemand, sur un texte d’Otto Neitzel, a été publiée en 1914.

    Personnes - 2
  • KLEIN, Hermann (1856-1934)
  • SAINT-SAËNS, Camille (1835-1921)
  • Thèmes - 2
  • Chœur – La musique chorale au XIXe siècle
  • Genre – L'oratorio
  • Études - 2
  • Giroud, Vincent – The Promised Land : le testament d’un musicien anglophile
  • Wright, Lesley A. – Les Oratorios de Saint-Saëns : grâce, grandeur et tradition