Accueil / Œuvres / Trio pour violon, violoncelle et piano en mi mineur (Alphonse Duvernoy)

Imprimer le contenu de la page

Trio pour violon, violoncelle et piano en mi mineur (Alphonse Duvernoy)

Date

1868

Texte

Allegro moderato – Intermezzo. Allegro vivo – Adagio – Allegro molto

Alphonse Duvernoy aurait composé son Trio en mi mineur en 1868, année où il fonde une société de musique de chambre. Mais la publication est attestée en 1880 seulement, alors que le compositeur vient de remporter le prix de la Ville de Paris avec son poème symphonique La Tempête. C’est peut-être ce succès qui incite le chroniqueur du Gil Blas à mentionner l’édition chez Leduc, dans le numéro du 23 avril 1880 : « La lecture de son trio me met en présence d’un musicien sérieux, dont le nom est d’une grande actualité. Pour cette raison, je lui consacre une part spéciale dans ce compte rendu. Son trio en mi mineur dénote une organisation vigoureuse, un tempérament nerveux. C’est l’œuvre d’un artiste de bonne souche : elle prendra place dans la bibliothèque des amateurs de bonne musique de chambre. » Marmontel organisait des séances hebdomadaires de trio dans son salon. Si Duvernoy a peut-être été familiarisé avec cette formation par son professeur, il en a sans doute exploré le répertoire en pratiquant la musique de chambre. Son Trio frappe par l’ampleur de ses dimensions et de ses sonorités. En quatre mouvements de forme traditionnelle, il contient un Intermezzo (vocable souvent utilisé par Schumann et Brahms) faisant office de scherzo. Quasi symphonique, l’écriture pianistique est animée par de puissants accords, arpèges et octaves sur toute l’étendue du clavier. Elle témoigne de la virtuosité du compositeur, qui affirme aussi son art du contraste : l’expression passionnée alterne avec un lyrisme contenu, les rythmes dansants avec de fluides arabesques.

    Personne - 1
  • DUVERNOY, Alphonse (1842-1907)
  • Thème - 1
  • Musique de chambre – Le trio avec piano en France au XIXe siècle