Accueil / Parutions scientifiques en ligne / Articles / François-Sappey, Brigitte – Boëly à la croisée des chemins

Imprimer le contenu de la page

François-Sappey, Brigitte – Boëly à la croisée des chemins

Date

2010-2

Description

Quels que soient les événements historiques marquants, y compris la Révolution française, un art évolue essentiellement per se. À la croisée de deux mondes, le chemin et l’œuvre d’Alexandre P. F. Boëly (1785-1858) en apportent une belle démonstration. Ce descendant de musiciens du roi à Versailles a vu son destin assuré d’enfant prodige bifurquer vers une reconversion parisienne difficile. Peu concerné par la tradition vocale italienne que lui dévoile son grand-père (coauteur des Solfèges d’Italie), ce claviériste et chambriste se construit avec Clementi, Haydn et Mozart, s’affirme beethovénien d’avant-garde puis découvreur de Bach (certains considèrent l’organiste comme « Bach ressuscité »). Contemporain de Weber, il montre par ailleurs une intuition remarquable de la « pièce romantique », mais sa longévité le fait disparaître après Chopin et Schumann, d’où la difficulté à le situer. En des temps mouvementés, ce discret sédentaire pourrait bien être à la fois un passeur averti et un véritable Européen en art. Saint-Saëns et la génération du « renouveau de la musique instrumentale » ne s’y sont point trompés.

    Personne - 1
  • BOËLY, Alexandre-Pierre-François (1785-1858)
  • Colloque - 1
  • La modernité française au temps de Berlioz (2010)