Accueil / Personnes / BACHELET Alfred

Imprimer le contenu de la page

BACHELET, Alfred (1864-1944)

Né à Paris en 1864, Bachelet fait ses études musicales au Conservatoire de Paris. Il intègre la classe de composition de Guiraud et devient condisciple de Debussy et Dukas avec lesquels il tisse une solide amitié. Après un second prix en 1887, il obtient en 1890 un premier prix de Rome avec sa cantate Cléopâtre, saluée pour sa grande inventivité et sa singularité stylistique. Au cours de son séjour à la Villa Médicis, il adresse dans ses envois la partition de Fiona, jouée aux Concerts Lamoureux et laissant présager un brillant avenir de compositeur. Mais à son retour à Paris, Bachelet passe de longues années sans présenter d’œuvre, travaillant à des projets de longue haleine qui ne voient le jour que tardivement. Sa carrière de musicien se tourne ainsi vers la direction et il entre à l’Opéra de Paris comme chef de chœur, avant de prendre la baguette de chef d’orchestre en 1907. En 1919, il prend la direction du conservatoire de Nancy, poste qu’il occupe durant plus de vingt ans, jusqu’à sa mort. Il poursuit sa carrière de chef et dirige de grands concerts symphoniques où il s’emploie à soutenir la création contemporaine, française comme étrangère. En tant que compositeur, son œuvre couvre la plupart des genres. Son premier opéra, Scemo (1914), connaît un vif succès interrompu par la guerre. Quand la cloche sonnera (1922) et Un jardin sur l’Oronte (1932) complètent son modeste catalogue lyrique. Il consacre différentes pièces au genre symphonique, dont une Balladepour violon et orchestre et Dans la montagne, pièce pour cor et orchestre inspirée des paysages corses. Il signe également une Fantaisie et Fugue pour orgue. Mais c’est probablement dans l’écriture pour chœur que s’illustre tout son génie, notamment dans L’Amour des ondines, pour solistes et chœur de femmes, mais surtout avec Sûryâ, poème lyrique pour ténor, chœur et orchestre en forme d’hymne védique sur des vers de Leconte de Lisle. Parmi de nombreuses mélodies, citons Le Dormeur du Val sur un poème de Rimbaud et Chère nuit, écrite pour Nellie Melba. 

    Images - 3
  • Alfred Bachelet
  • Iwan Altschewsky dans Scémo (Bachelet)
  • Scène de Scemo (Bachelet)
  • Œuvres - 2
  • Quand la cloche sonnera (Hansewich & De Wattyne / Bachelet)
  • Scemo (Méré / Bachelet)
  • Thèmes - 2
  • Institution – Académie des beaux-arts (Institut)
  • Prix de Rome – Concours de composition musicale
  • Livret - 1
  • Quand la cloche sonnera [mise en scène]
  • Articles de presse -  12
  • L’Art musical, 30 juin 1886 [prix de Rome]
  • Le Ménestrel, 27 juin 1886 [prix de Rome]
  • L’Art musical, 30 juin 1887 [prix de Rome]
  • Le Ménestrel, 26 juin 1887 [prix de Rome]
  • L’Art musical, 30 juin 1888 [prix de Rome]
  • Le Ménestrel, 24 juin 1888 [prix de Rome]
  • Afficher la suite ...
    Document - 1
  • Rapports de l’Académie des beaux-arts sur les envois de Rome de musique (1812-1910)