Accueil / Personnes / BOCHSA Charles

Imprimer le contenu de la page

BOCHSA, Charles (1789-1856)

Bien qu’aujourd’hui presque oublié, Charles Bochsa fut à n’en pas douter un des musiciens les plus célèbres de son temps. Sa réputation tenait tout autant à ses talents de compositeur et de virtuose de la harpe, qu’à sa vie mouvementée et ses nombreux déboires avec la justice. Après avoir reçu une première formation avec son père à Lyon, puis à Bordeaux auprès de Franz Beck, c’est au Conservatoire de Paris – où il fut admis en 1807 – qu’il se perfectionna dans les classes de Naderman, Catel et Méhul. Ses progrès furent suffisamment importants pour qu’il se voit nommé dès 1812 harpiste de la musique impériale, poste qu’il conserva sous le règne de Louis XVIII. Ces débuts prometteurs s’interrompirent brusquement par une condamnation pour vol et falsification. En 1817, il fuit la France pour ne plus jamais y revenir. Installé à Londres, il occupe divers postes prestigieux, comme directeur de théâtre, chef d’orchestre et professeur de harpe à l’Academy of Music, où il compte parmi ses élèves Parish Alvars. De nouveau contraint à la fuite – cette fois accusé de polygamie – il voyage dans toute l’Europe avec sa maîtresse, la cantatrice Anna Bishop. On le retrouve directeur du Teatro San Carlo de Naples entre 1843 et 1845. Après une ultime tournée aux États-Unis, Bochsa part pour l’Australie, où il s’éteint quelques années plus tard. Il laisse un catalogue riche de plus de trois cent cinquante numéros, largement dominé par la harpe, mais dans lequel on compte également plusieurs opéras, des ballets, un requiem, des pièces pour orchestre et plusieurs œuvres de musique de chambre.