Accueil / Personnes / BOIELDIEU François-Adrien

Imprimer le contenu de la page

BOIELDIEU, François-Adrien (1775-1834)

Enfant de chœur à Rouen, Boieldieu apprend la musique avec Charles Broche, l’organiste de la cathédrale. Il tient l’orgue d’une église de la ville, compose et donne en concert ses premières œuvres, dont l’opéra-comique La Fille coupable, représenté à Rouen avec succès, puis Rosalie et Myrza, avec le célèbre chanteur Garat, qui l’introduit à Paris chez Érard. Boieldieu est lancé. L’Opéra-Comique monte La Dot de Suzette en 1795 et La Famille suisse en 1797 ; ses grands succès sont alors Zoraïme et Zulnar en 1798 et Le Calife de Bagdad en 1800. Boieldieu devient professeur de piano au Conservatoire en 1798, mais l’échec de son mariage en 1802 avec une danseuse le pousse à fuir en Russie, où il devient compositeur à la cour de Saint-Pétersbourg. Son retour à Paris en 1811 est triomphal. Boieldieu y retrouve le succès avec Jean de Paris, opéra-comique typique du style troubadour. En 1817, il est reçu membre de l’Institut et professeur de composition au Conservatoire, poste qu’il conservera jusqu’en 1829 (ses élèves sont notamment Fétis, Adam et Zimmermann). En 1825, Boieldieu compose rapidement La Dame blanche pour l’Opéra-Comique, son plus grand succès et un ouvrage phare du romantisme. Quasi-autodidacte, il a su conserver un style simple qui lui a permis d’incarner une certaine tradition française contre les assauts du courant rossiniste. Outre sa quarantaine d’ouvrages lyriques, Boieldieu est l’auteur d’un Concerto pour piano, d’un autre pour harpe, d’un grand nombre de romances et de pièces de musique de chambre.

    Images - 25
  • François-Adrien Boieldieu
  • François-Adrien Boieldieu
  • François-Adrien Boieldieu
  • François-Adrien Boieldieu (carte Guérin-Boutron)
  • François-Adrien Boieldieu (par Dantan)
  • François-Adrien Boieldieu (par Morin)
  • Afficher la suite ...
    Œuvres - 14
  • Angéla ou L'Atelier de Jean Cousin (Montcloux d'Épinay / Boieldieu & Gay)
  • Au clair de la lune chanté dans “Les Voitures versées” varié pour guitare ou lyre op. 7 (Matteo Carcassi)
  • Béniowski ou Les Exilés du Kamtchatka (Duval / Boieldieu)
  • Calife de Bagdad, Le (Godard d'Aucourt de Saint-Just / Boieldieu)
  • Dame blanche, La (Scribe / Boieldieu)
  • Deux Nuits, Les (Scribe / Boieldieu)
  • Afficher la suite ...
    Thèmes - 3
  • Institution – Académie des beaux-arts (Institut)
  • Opéra – L’opéra en France au XIXe siècle
  • Opéra – L’opéra-comique
  • Colloque - 1
  • L'Opéra-Comique, trois cents ans de création (2015)
  • Étude - 1
  • Élart, Joann – Boieldieu en France de la Révolution française à la Première Guerre mondiale. Pour une étude des transferts culturels entre Paris e...
  • Articles de presse -  5
  • Journal de Paris, 14 juin 1814 [Angéla de Boieldieu et Gail]
  • Journal de Paris, 22 juin 1814 [Angéla de Boieldieu et Gail]
  • Journal des débats, 15 juin 1814 [Angéla de Boieldieu et Gail]
  • La Quotidienne, 15 juin 1814 [Angéla de Boieldieu et Gail]
  • Courrier des théâtres, 5 octobre 1823 [séance publique de l’Institut]