Accueil / Personnes / FRANCK César

Imprimer le contenu de la page

FRANCK, César (1822-1890)

Bien que né à Liège, César Franck est un personnage clé du paysage musical français à la fin du XIX e  siècle. C’est au conservatoire de sa ville natale qu’il reçoit, à partir de 1831, sa première formation, dans les classes de Jalheau (piano) et Daussoigne (harmonie). Quatre ans plus tard, peu après avoir fait ses débuts en concert, il s’installe à Paris où il étudie avec Reicha, puis, au Conservatoire, avec Zimmerman (piano), Leborne (contrepoint), Berton (composition) et Benoist (orgue). Mais ces études prometteuses sont interrompues par un père qui, pressé d’exploiter les talents de virtuose de son fils, décide de retourner en Belgique dès 1842. Trois ans plus tard, de nouveau en France après une brouille familiale, César Franck occupe divers postes d’enseignant et d’organiste. Cette situation précaire ne prend fin qu’avec son accession en 1859 à la tribune de l’église Sainte-Clotilde, où il fait preuve d’un exceptionnel talent d’improvisateur. Pédagogue réputé, nommé professeur d’orgue au Conservatoire en 1871, il influence bon nombre d’artistes tels Chausson, d’Indy, Duparc, Vierne et Tournemire. Il est l’un des membres fondateurs de la Société nationale de musique, dont il prend la présidence en 1886. Il laisse derrière lui une œuvre puissante et profonde, témoignant d’une haute maîtrise de l’écriture et animée d’un souci constant de perfection formelle. Citons, à titre d’exemples, outre ses poèmes symphoniques et ses pièces pour orgue, les oratorios Rédemption et Les Béatitudes , le Quintette avec piano , la Sonate pour violon et la Symphonie en ré mineur .