Accueil / Personnes / NARGEOT Pierre-Julien

Imprimer le contenu de la page

NARGEOT, Pierre-Julien (1799-1891)

Nargeot fait ses études musicales au Conservatoire de Paris, où il est l’élève de Rodolphe Kreutzer pour le violon et d’Auguste Barbereau, de Jean-François Le Sueur et d’Antoine Reicha pour la composition. En 1826, il se fait remarquer en obtenant un premier grand prix de contrepoint et fugue. Deux ans plus tard, il concourt pour le Prix de Rome et sa cantate Herminie lui vaut un deuxième Second Grand Prix derrière Berlioz, qui remporte le premier Second Grand Prix. Bien que son parcours au Conservatoire se déroule sans l’obtention de distinction instrumentale, il commence très tôt sa carrière de violoniste. Encore étudiant, il entre dans l’orchestre de l’Opéra-Comique et du Théâtre-Italien. Dès 1826, il est altiste puis violoniste dans l’orchestre de l’Opéra ainsi que membre de la Société des concerts du Conservatoire. Son activité de compositeur est principalement liée au théâtre des Variétés, dont il est le chef d’orchestre pendant la période 1839-1853. Il écrit de nombreux airs et couplets à succès pour les vaudevilles qui y sont joués. Certaines de ces pièces, comme la chanson à boire Drin drin drin, assurent sa popularité. Il compose également un grand nombre d’opérettes représentées dans les théâtres parisiens jusqu’après 1870.

    Image - 1
  • Page de titre de la bouffonnerie musicale Los Contrabandistas (Thierry / Nargeot)