Accueil / Personnes / YOST Michel

Imprimer le contenu de la page

YOST, Michel (1754-1786)

Né à Paris, Michel Yost est le fils d’un musicien militaire trompettiste d’origine suisse. D’après la notice biographique que lui consacre Fétis, il aurait d’abord appris son métier sur le hautbois avant de découvrir la clarinette aux côtés de Joseph Beer. C’est sur cet instrument qu’il se fait connaître dans les concerts parisiens, à partir de 1777. Sa présence aux événements organisés par le Concert spirituel s’intensifie en 1781 : Yost, constamment désigné sous le nom de « Michel », se fait omniprésent au cours des saisons 1781, 1783 et 1784. Remarqué dans des œuvres pour plusieurs solistes (comme le Quatuor concertant pour pianoforte, cor de chasse, clarinette et harpe de Maréchal), il brille également seul dans des concertos pour clarinette attribués à Johann Christoph Vogel ou à lui-même. Fétis signale ainsi le rapport entre ces deux hommes : « Michel Yost n'avait pas fait d'études de composition, mais il avait de la facilité à trouver des mélodies agréables et des traits brillants. Il mettait tout cela sur le papier d'une manière assez informe, et son ami Vogel se servait de ses idées pour rédiger ses concertos et les instrumenter. » Malade au cours de l’année 1785, Yost aurait souhaité revenir sur le devant de la scène l’année suivante : le surmenage occasionné par les concerts spirituels de 1786 lui aurait, toujours d’après Fétis, été fatal. Après sa disparition, ses concertos pour clarinette restent au répertoire du Concert spirituel et sont exécutés notamment par son élève Xavier Lefèvre.