BRU ZANE MEDIABASE
Ressources numériques autour de la musique romantique française

JADIN, Hyacinthe (1776-1800)

Membre d’une grande famille de musiciens, Hyacinthe Jadin était le fils d’un bassoniste ordinaire de la Musique du roi sous Louis XV, et le frère cadet de Louis-Emmanuel Jadin, pianiste et compositeur, auteur prolifique d’opéras-comiques (1768-1853). Baigné dès sa plus tendre enfance dans le milieu artistique, il reçut ses premières leçons de son père avant de suivre l’enseignement d’un élève de Carl Philipp Emanuel Bach, Nicolas-Joseph Hüllmandel. À l’instar de son frère aîné, Hyacinthe s’initia très tôt au piano, instrument appelé à devenir son médium de prédilection. En 1789, il interprète l’un de ses premiers concertos pour piano au Concert spirituel, débutant une double carrière de concertiste et de compositeur. Deux ans plus tard, on le retrouve second accompagnateur du théâtre de Monsieur, rebaptisé théâtre Feydeau en 1791. C’est là qu’il accède peu à peu à la notoriété, ses talents suscitant l’admiration générale, notamment lors de la saison 1796-1797. Au faîte de sa gloire, il achève alors un important corpus de sonates, de concertos, de trios et quatuors à cordes. Nommé professeur de piano au Conservatoire de Paris dès la création de l’institution en 1795, il conserva ce poste jusqu’à sa mort prématurée, à 24 ans. Hyacinthe Jadin est incontestablement l’une des figures les plus originales et les plus visionnaires de la musique française à l’heure du premier romantisme, auteur d’une œuvre qui, tout en rappelant à la fois Mozart, Beethoven voire Schubert, incarne par son style une sensibilité typiquement française.

    Œuvres - 5
  • Duo pour pianoforte à quatre mains en fa majeur (Hyacinthe Jadin)
  • Sonate op. 4 n° 3 en ut dièse mineur (Hyacinthe Jadin)
  • Sonate op. 5 n° 2 en ré majeur (Hyacinthe Jadin)
  • Trio à cordes op. 2 n° 3 en fa majeur (Hyacinthe Jadin)
  • Trois Quatuors à cordes op. 1 (Hyacinthe Jadin)
  • Thème - 1
  • Musique de chambre – Les origines du quatuor à cordes