BRU ZANE MEDIABASE
Ressources numériques autour de la musique romantique française

KLEINHEINZ, Franz Xaver (1765-1832)

Né à Mindelheim le 26 juin 1765, Franz Xaver Kleinheinz reçoit des leçons de musique pendant ses études supérieures à Memmingen et à Neubourg-sur-le-Danube, puis s’installe à Munich, où il devient employé à la cour de Charles Théodore de Bavière. À la mort du prince, en 1799, il se dirige vers Vienne. Il y étudie la composition avec Albrechtsberger et devient lui-même un enseignant très recherché dans les cercles aristocratiques – Juliette Guicciardi figure parmi ses élèves. Grâce aux Brunsvik, Kleinheinz rencontre Beethoven, qui apprécie ses compétences musicales au point de lui confier la tâche de réaliser des arrangements de ses œuvres, dont la Sérénade pour trio à cordes op. 8 arrangée pour alto et piano (Notturno op. 42) ou la Sérénade op. 25 arrangée pour piano et flûte (op. 41). En proposant ces arrangements aux éditeurs, Karl Kaspar van Beethoven (le frère du compositeur) les informe qu’ils ont été réalisés par « un compositeur très compétent » travaillant « sous la direction » de son frère. En 1804, Kleinheinz fait une tournée qui le conduit jusqu’à Saint-Pétersbourg et, par la suite, est employé comme Kapellmeister à Brno puis à Pest, où il dirige le Théâtre Allemand en 1814-1815 et 1817-1824. Très diversifiée, sa production musicale comprend des œuvres pour piano, de la musique de chambre, des concertos et des opéras, dont certains ont contribué à ouvrir la voie à la création du singspiel hongrois. Il compose également des oratorios et des messes, parmi lesquelles la Messe dite « du couronnement de Napoléon », traditionnellement attribuée à Méhul.

    Œuvre - 1
  • Messe en la bémol majeur dite “de Méhul” (F. X. Kleinheinz)
  • Étude - 1
  • Braam (G.), Dratwicki (A.) & Troester (S.) – Qui a composé la Messe de Méhul ?