Home / Documenti / Archives / Lettres à Jules Griset : Camille Saint-Saëns (25 l., 1880-1915)

Stampare il contenuto della pagina

Lettres à Jules Griset : Camille Saint-Saëns (25 l., 1880-1915)

Data

1880

Descrizione

© famille Griset

9 janvier 1880 : rendez-vous pour une répétition ;

12 décembre 1891 : d’Alger, relative au Requiem de Saint-Saëns exécuté par la Société chorale d’amateurs (Société Sainbris) et dont le compositeur a eu vent du succès ; commente le projet d’exécution de l’Oratorio de Noël par le même ensemble ;

24 décembre 1891 : d’Alger, commentaires sur les changements de tempo entre église et salle de concert pour un chœur, mention de la chanteuse Mme Duvernoy, critique du Requiem de Brahms ;

Sans date [1892] : Saint-Saëns, débordé, s’excuse de n’être disponible, il désigne « Molière et Porel » comme responsable, ce qui permet de dater ce courrier de l’année 1892, période de préparation de la musique de scène du Malade imaginaire pour le Grand-Théâtre dirigé par Porel ;

29 janvier 1893 : d’Alger, relative à l’exécution prochaine de Gabriella di Vergy par Jules Griset. Lettre insérée dans le Liber amicorum de Jules et Marguerite Griset, où le fragment de partition envoyé par Saint-Saëns avec ce courrier est collé (passage alternatif pour Gabriella di Vergy) ;

29 mai 1900 : de Saint-Germain-en-Laye, lettre de remerciement pour l’exécution de la Nuit persane par la Société Sainbris, dirigée par Jules Griset ;

24 janvier 1901 : de Bône (Algérie), Saint-Saëns accepte de jouer au piano la Fantaisie chorale de Beethoven, mais propose à Jules Griset de changer le texte français pour qu’il convienne mieux à une situation de concert ;

11 mars 1901 : de Bône (Algérie), courrier relatif à la Fantaisie chorale de Beethoven. On a placé en annexe de cette lettre des feuilles sans date relatives au texte français proposé par Saint-Saëns pour cette Fantaisie ;

25 mars 1901 : de Bône (Algérie), annonce son retour en France et donne des précisions sur les autres parties du concert (Le Déluge et Fantaisie pour piano, orgue et orchestre de René Périchon) ;

12 juin 1901 : courrier relatif à des projets de retrouver les Griset à la campagne, difficulté à trouver du temps pour entendre une musicienne recommandée par Griset (Mlle Nervil) en raison des répétitions des Barbares, mention du chanteur Delmas ;

15 mai 1902 : pneumatique pour fixer le lieu d’un rendez-vous ;

5 septembre 1905 : de Paris, courrier qui accompagne l’envoi de la Sonate pour violoncelle et piano no 2 de Saint-Saëns (édition et manuscrit original) à son dédicataire ; 

3 octobre 1905 : de Paris, Saint-Saëns invite Griset à venir jouer la sonate récemment publiée aux Concerts classiques de Cluny organisés par René Périchon (la séance inaugurale est consacrée à Saint-Saëns) ;  

27 février 1906 : de Monte-Carlo, dans la perspective de faire un concert avec Jules Griset, Saint-Saëns énumère ses obligations pour les mois de mai et juin. Le compositeur lui conseille de programme La Lyre et la Harpe ; 

6 mai 1906 : de Paris, Saint-Saëns demande à avoir un piano Pleyel pour l’exécution de la Sonate pour violoncelle et piano no 2 avec Griset ; 

Samedi [sans date] : Saint-Saëns signale qu’il ne peut jouer le 18, car le lendemain il donne un concert avec orchestre chez Érard. Il s’agit probablement du concert du 19 mai 1906 chargé de célébrer le 60e anniversaire de son premier concert ;

Deux courriers sans date semblent avoir été rédigé à la même époque : l’un pour demander l’heure du concert et la tenue à porter ; l’autre est relative à une « alerte » ;

5 mai [sans date] : Saint-Saëns se réjouit de la programmation par Griset de La Lyre et la Harpe et lui propose de confier l’accompagnement à l’orgue à René Périchon. Il annonce le succès de la sonate « au concert de P. Destombes » [il s’agit sans doute du concert donné par le violoncelliste Pierre Destombes, salle Pleyel, le 4 mai 1908] ;

13 février 1915 : lettre relative à la mort du plus jeune fils de Jules Griset (Jean Griset, mort pour la France le 23 août 1914 à Longwy) ;

10 octobre [sans année] : remerciement pour une journée à la campagne passée avec les Griset et pour les photographies qu’il a reçues ;

15 novembre [sans année] : lettre jointe à une conférence de Napoléon-Maurice Bernardin que Saint-Saëns adresse à l’une des filles de Jules Griset ;

Lundi [sans date] : annonce une fièvre qu’il tient depuis un mois et propose que Jules Griset le remplace par Louis Diémer ; 

[Sans date] : carte de visite annotée, de Béziers ;

[Sans date] : indications de modifications de traduction pour une œuvre non identifiée.

    Persone - 2
  • GRISET, Jules (1854-1915)
  • SAINT-SAËNS, Camille (1835-1921)
  • Opere - 6
  • Déluge, Le (Gallet / Saint-Saëns)
  • Gabriella di Vergy (Camille Saint-Saëns)
  • Lyre et la Harpe, La (Hugo / Saint-Saëns)
  • Oratorio de Noël op. 12 (Camille Saint-Saëns)
  • Sarabande et Rigaudon op. 93 (Camille Saint-Saëns)
  • Sonata per violoncello e pianoforte n. 2 in fa maggiore op. 123 (Camille Saint-Saëns)