Home / Persone / FUGÈRE Lucien

Stampare il contenuto della pagina

FUGÈRE, Lucien (1848-1935)

Né à Paris en 1848, Lucien Fugère se destine primitivement au métier de sculpteur et travaille à la réparation des gargouilles de Notre-Dame avant de se former au café-concert sur les planches du Ba-Ta-Clan où il débute en 1871. En l’espace de trois saisons, il acquiert une autorité de jeu supérieure aux interprètes les plus chevronnés. En 1874, son succès se confirme aux Bouffes-Parisiens où il créé diverses opérettes et apparaît dans la reprise de La Princesse de Trébizonde d’Offenbach. Cette notoriété acquise lui ouvre les portes de l’Opéra-Comique où il fait ses débuts comme baryton-basse en 1877. Il y créé de nombreux rôles, parmi lesquels le Duc de Longueville (La Basoche) qu’il marque définitivement de sa personnalité, Buvat (Le Chevalier d’Harmental), Pandolfe (Cendrillon), le Diable (Grisélidis), Maître André (Fortunio), interprète les grands rôles de baryton mozartien tels que Papageno et Leporello, ou encore Schaunard (La Bohème) et le rôle-titre de Don Pasquale. Sans passer par aucun conservatoire, Fugère marque son époque par ses grandes qualités de comédien-chanteur qui lui valent l’écriture de rôles sur mesure. Son talent principal réside dans sa capacité à incarner de nombreux états et épouser une variété de personnages allant du registre sérieux, sentimental, au registre purement comique. Âgé de 85 ans, il est encore programmé à l’Opéra par Maurice Lehmann dans le rôle de Bartholo (Le Barbier de Séville). Mais son nom reste fidèlement attaché à la salle Favart où il fait carrière durant 53 ans. Dans ses Souvenirs de théâtres, Albert Carré, l’ancien directeur de l’Opéra-Comique, rend hommage à un homme qui « était comédien dans ses fibres les plus cachées, ignorant le truquage, heureux de faire le don de soi-même aux êtres façonnés par l’imagination des poètes ». 

    Immagini - 32
  • Lucien Fugère
  • Lucien Fugère dans Le Bonhomme Jadis (Jacques-Dalcroze)
  • Lucien Fugère dans Le Bonhomme Jadis (Jacques-Dalcroze)
  • Lucien Fugère dans le rôle du Père (La Traviata de Verdi)
  • Lucien Fugère dans le rôle du Père (Louise de Charpentier)
  • Lucien Fugère en Bartholo devant la salle Favart
  • Visualizzare il resto ...
    Opere - 6
  • Basoche, La (Carré / Messager)
  • Cendrillon (Cain / Massenet)
  • Chevalier d’Harmental, Le (Ferrier / Messager)
  • Fortunio (Caillavet & Flers / Messager)
  • Grisélidis (Silvestre & Morand / Massenet)
  • Phryné (Augé de Lassus / Saint-Saëns)
  • Persona - 1
  • FUGÈRE, Paul (1851-)
  • Convegni - 3
  • L’interpretazione lirica della fine dell’ottocento all’inizio del novecento: dallo spartito alla rappresentazione (2011)
  • La notion d'emploi dans l'art lyrique français (2013)
  • La prononciation du français sur la scène lyrique romantique (2017)
  • Studi - 6
  • Bourrousse, Luc – Aboutissement ou impasse ? La Nouvelle Méthode pratique de chant français par l’articulation de Raoul Duhamel et Lucien Fugère
  • Branger, Jean-Christophe – Alfred Bruneau et l’opéra-comique
  • Branger, Jean-Christophe – Le théâtre lyrique de Massenet : richesse et diversité
  • Clerc, Pierre-Alain – Ces grandes voix venues d’outre-tombe. De l’écoute des enregistrements historiques : Mounet-Sully et quelques grands acteurs...
  • Condé, Gérard – Cinq-Mars de Gounod
  • Teulon Lardic, Sabine – Du Ba-ta-clan à Favart, les itinéraires du baryton Lucien Fugère (1871-1935)
  • Articoli a stampa -  21
  • Journal des débats, 2 avril 1895 [La Vivandière de Godard]
  • L’Écho de Paris, 28 novembre 1895, p. 3 [Xavière de Dubois]
  • L’Écho de Paris, 3 avril 1895 [La Vivandière de Godard]
  • L’Univers illustré, 13 avril 1895 [La Vivandière de Godard]
  • L’Univers illustré, 7 décembre 1895, p. 811 [Xavière de Dubois]
  • Le Figaro, 2 avril 1895 [La Vivandière de Godard]
  • Visualizzare il resto ...