Aller au contenu principal

Adolphe BLANC

1828 - 1885

Compositeur, Violoniste

Date naissance :
Date décès :

Né à Manosque, Adolphe Blanc montre très tôt de bonnes dispositions pour le violon qui lui valent, à 13 ans, de partir pour Paris et d’intégrer le Conservatoire (1841). Second prix de violon en 1849, il suit également l’enseignement d’Halévy en composition. Il consacre ses toutes premières œuvres au piano puis se tourne, durablement, vers la musique de chambre : sonates pour violon ou violoncelle et piano, trios, puis quatuors, quintettes et sextuors. Ses Quatre Quatuors pour piano, violon, alto et violoncelle op. 28 sont dédiés à Rossini : le maestro, charmé par le sens mélodique du jeune compositeur, avait parrainé ses débuts au concert en 1857. Cinq ans plus tard, l’Académie des beaux-arts confirme l’intuition du compositeur italien en remettant à Blanc le prix Chartier. Profondément classique, écrite avec beaucoup de clarté et ne demandant pas aux instrumentistes des prouesses démesurées, cette musique de chambre, sous le Second Empire, plaît particulièrement aux musiciens amateurs des grands salons parisiens conservateurs. Blanc est ainsi l’un des piliers des concerts Ledoux où, chaque semaine, se produisent des amateurs encadrés par des professionnels chargés de leur instruction. Compositeur prolifique, Blanc consacre également une partie de son catalogue à la musique vocale, signant notamment le recueil Les Danses chantées, deux opérettes et un opéra-comique en un acte. Cette préoccupation lui vaudra, après être entré comme violoniste à la Société des concerts du Conservatoire (1866), d’être nommé un temps chef d’orchestre du Théâtre-Lyrique.

Permalien

https://www.bruzanemediabase.com/node/351

date de publication : 26/09/23