Aller au contenu principal
Pablo de Sarasate

Pablo de SARASATE

1844 - 1908

Compositeur, Violoniste

Date naissance :
Date décès :

Pablo de Sarasate, né à Pampelune, débute sa formation de violoniste en Espagne avant de rejoindre la classe de Delphin Alard au Conservatoire de Paris. Fort d’un premier prix de violon en 1857, il poursuit son cursus dans cette école auprès de Reber (harmonie et composition) tout en entamant une carrière de soliste. Il se distingue de ses concurrents par une intonation extrêmement précise, une sonorité particulièrement pure (obtenue sur les deux Stradivari en sa possession) et une technique jugée infaillible. La célébrité qu’il acquiert alors ne le quittera plus : très apprécié à Paris, il parcourt fréquemment l’Europe, la Russie et l’Amérique pour des tournées triomphales, devenant le dédicataire de nombreux ouvrages destinés à le mettre en valeur. Il est ainsi l’inspirateur du Concerto en fa et de la Symphonie espagnole de Lalo, des 1er et 3e Concertos pour violon et du Rondo capriccioso de Saint-Saëns, des Variations de Joachim ou encore de Mazurek de Dvorak. Quoique soliste, Sarasate s’intéresse également à la musique de chambre et s’attachera toute sa vie à diffuser les grandes œuvres du répertoire germanique, de Bach à Schumann. Son catalogue personnel compte 54 numéros d’opus composés en premier lieu pour lui-même. Y figurent, aux côtés d’œuvres originales – le célèbre Zigeunerweisen (op. 20, 1878) – de nombreux arrangements d’airs traditionnels espagnols (dont les Danses espagnoles op. 21, 22, 23 et 28, 1878-1882) et des fantaisies sur des airs d’opéras (notamment la Fantaisie sur Carmen op. 43, 1883).

Œuvres

Airs bohémiens

Pablo de SARASATE

1878

Voir l'œuvre en lien

Documents et archives

Pablo-de-Sarasate.jpg

Portrait, Illustration de presse

Pablo de Sarasate

Illustration de presse

Pablo Sarasate à son bureau

Portrait, Illustration de presse

Pablo de Sarasate préparant un concert

Voir les 8 documents répertoriés